Documents de référence

PACTE REPUBLICAIN du 7 Novembre 2013

Le pacte Républicain, que j’ai initié en ma qualité de Ministre d’Etat – en charge de la Communication, de la Culture Civique et de la Réconciliation Nationale, a été signé le 7 Novembre 2013 par les plus Hautes Autorités de la République Centrafricaine. Il  fait partie intégrante de  la résolution n° 2027 de l’ONU du 5 Décembre 2013.  Son application engage chaque Centrafricain.

 PREAMBULE

Considérant que la République Centrafricaine est un État uni, indivisible et laïc. Une

République démocratique et sociale, assurant l’égalité devant la loi à tous les citoyens

sans distinction d’origine, d’appartenance ethnique, de sexe ou de religion, d’opinions ou

de conviction politique ;

Considérant que l’histoire récente de notre pays a été marquée par des événements

douloureux qui ont produit l’instabilité politique, institutionnelle et sociale qui ont mis à

mal la cohésion nationale ;

Considérant que cette instabilité a exacerbé le sous-développement, l’insécurité, la

pauvreté, la généralisation de l’Illégalité, la mauvaise gouvernance et l’inégale répartition des richesses nationales ;

Considérant que la souffrance du peuple centrafricain aujourd’hui est grande et que tous

doivent agir pour bâtir le bien commun au-delà des divergences politiques légitimes ;

Considérant que l’une des premières grandes ressources du pays est représentée par son

peuple, tolérant, pacifique et laborieux ;

Déterminés à bâtir un État de droit, de justice sociale, véritable garantie de paix et de

prospérité partagées ;

Convaincus de notre destin commun et soucieux de tansmettre aux générations futures

une nation solidaire, unie, pacifique et prospère ;

Décidés à contribuer à la consolidation d’une société unie, fraternelle et solidaire ;

Résolus à oeuvrer à la coexistence harmonieuse des religions et des croyances ;

Décidés à moraliser la vie publique ;

Conscients que l’édification de la Nation et l’affermissement de l’appartenance à la

communauté nationale imposent des sacrifices individuels et collectifs et le respect des

lois de la République ;

Conscients de notre responsabilité historique, individuelle et collective dans le devenir de notre pays

NOUS REAFFIRMONS

Notre attachement aux valeurs et principes de la République, à la démocratie pluraliste,

aux droits humains, à la liberté de croyance et de culte que nous nous promettons de

défendre et de promouvoir ;

Solennellement que les droits à la vie, à la liberté, à la sécurité et à la propriété sont sacrés et inviolables pour tout citoyen et qu’ils doivent être défendus par la loi ;

Unanimement notre volonté d’instaurer dans notre pays une justice égale pour tous ;

Que seuls la compétence et le mérite personnel doivent déterminer le statut, la fonction

et la promotion de l’individu ;

NOUS NOUS ENGAGEONS

A servir l’État et la nation avec loyauté et dévouement ;

A promouvoir une culture citoyenne et une éthique du bien public ;

A promouvoir le patrimoine national et à protéger le bien public et prive ;

A promouvoir le dialogue entre les forces sociales et politiques, au delà des différences,

pour la recherche du bien commun ;

A garantir à l’armée républicaine et aux forces de sécurité les moyens nécessaires pour

l’accomplissement de leurs missions, ainsi que les programmes de formation et de mise à niveau nécessaires ;

A ne jamais recourir à la violence dans la résolution des conflits ;

A recourir constamment au consensus et à défendre l’unité nationale et l’honneur de la

patrie ;

A promouvoir les valeurs de l’humilité, du don de soi, de sincérité, d’intégrité dans la vie

individuelle et collective ;

A imposer aux chefs des forces de sécurité l’impératif de la création d’une réelle sécurité

pour tout citoyen et pour la fin de toute tension dans la vie publique sur toute l’étendue

du territoire national ;

NOUS PARTAGEONS LA VISION COMMUNE

D’un Etat qui doit identifier, recenser tous les ex rebelles sur toute l’étendue du

territoire, veillant à l’application du programme de DDR ;

D’un Etat qui identifie et sécurise tous les réfugiés et personnes déplacées et veille à leur

retour ;

D’une administration publique et d’une justice débarrassée de la corruption, du trafic

d’influence et à l’abri des interventions de toutes sortes ;

D’un Etat démocratique qui veille à l’installation de toutes les autorités préfectorales,

sous-préfectorales, communales, et d’une administration décentralisée ;

De la nécessité d’apaiser et d’accomplir la transition politique par l’organisation

d’élections libres, transparentes, démocratiques et incontestables ;

D’un contexte démocratique dans lequel les gouvernants soient choisis par la voix des

citoyens et non pas par des actes de force ;

Du droit des vainqueurs des élections à gouverner, dans un esprit de collaboration

constructive avec les représentants des forces politiques d’opposition et du droit des

représentants battus aux élections à la liberté et aux prérogatives de l’opposition ;

NOUS CONVENONS

Que le Pacte républicain, que nous adoptons, représente un code d’éthique et de bonne

conduite auquel nous donnons force morale et auquel nous devons toujours respect

dans nos comportements quotidiens ;

De remercier la Communauté de Sant’Egidio pour son soutien à la réconciliation

nationale et de nous engager à continuer le travail avec la Communauté de Sant’Egidio

pendant tout le processus de transition ;

Que le Président de la République veille au respect du présent Pacte Républicain.

 

A propos de Christophe Gazam Betty

Ancien Ministre d'Etat - République Centrafricaine

Les commentaires sont fermés.

Blog du niveau intermédiaire |
Alternative Eaunes Autrement |
Nogent Ville Française |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 6 Suggestions On How To Cha...
| Politiqueanalyse
| Masquieres : les Chroniques